Thibaud Duthoit - Dev web-app pour startups

Être freelance, c'est la vie

28/02/2019

Planète Mercure Coworking en Ardèche C’est cool de pouvoir bosser d’où l’on veut =D

Pourquoi devenir freelance ?

Choisir ses horaires ? L’aventure ? Travailler de chez soi, au bar du village, ou même à l’autre bout de la planète ? Monter en compétence ?

Excellentes raisons. Mais n’est-ce pas un peu facile ? Et si ce n’était que la partie émergée de l’iceberg ?

Voici mon point de vue, complètement arbitraire, sur la question.

On ne devient pas freelance juste pour choisir ses horaires

Honnêtement, ça serait un très mauvais calcul.

Devenir freelance, ça signifie que tu vas devoir trouver des clients, les satisfaire, qu’ils te payent dans les temps et au juste prix. Tu vas devoir supporter des périodes creuses, de mauvais payeurs, te faire une trésorerie d’avance. Tu vas être obligé de te plonger dans l’administratif, l’entrepreneuriat, l’écriture d’articles de blog pour expliquer aux gens qui tu es vraiment.

Alors, es-tu prêt à ce déluge juste pour choisir tes horaires ?

Si oui, alors bravo, quelle force de volonté ! Mais je suis intimement convaincu qu’il y a des raisons plus profondes qui te motivent.

Être freelance te donne une chance de faire un travail remarquable

Le rapport entre une entreprise et un salarié est très différent de celui entre une entreprise et un freelance.

En tant que freelance, tu as plus de liberté, pour beaucoup de choses. Ta parole a tendance à être prise plus au sérieux que celle d’un subalterne.

Et ça se fait naturellement, car généralement on fait appel à des freelance pour leur expertise.

C’est cette confiance, alliée à cette liberté, qui te permet de faire un travail exceptionnel.

À toi de saisir cette chance, laisse ton empreinte ! Quelle joie de se coucher le soir en sachant que tu as réalisé quelque chose d’exceptionnel ! Ça vient des tripes, et ça te propulse dans un cercle vertueux qui te permet de garder le cap lors de périodes plus difficiles.

Inutile de préciser ici ce qu’est un travail exceptionnel. Ce serait plus qu’arbitraire et très arrogant de ma part ! Il te revient en premier lieu de définir ce que toi tu considères comme un boulot d’exception.

En ce qui me concerne, ça a été d’utiliser systématiquement un typage très fort (flow pour l’instant) avec autant de code couvert que possible, la mise en place systématique de tests unitaires et fonctionnels, l’écriture de fonctionnalités en TDD, la réécriture de librairies pour les rendre plus performantes, l’intégration continue, les tests automatisés de pre-commit, la limitation des librairies utilisées, les revues de code très poussées, j’en passe et des meilleurs…

Être freelance te donne une chance de faire tes propres choix

Ta boite a décidé d’utiliser massivement WordPress/jQuery/Windows/PHP/insérer-ici-toute-techno-douteuse ? (désolé pour le troll)

À moins d’avoir de bons arguments et une équipe à l’écoute, il y a de fortes chances pour que tu subisses le changement.

Et Dieu sait que c’est frustrant. Comment faire du bon taf avec de mauvais outils ?

Ça ne sera pas le cas en étant freelance.

À toi de définir avec quel matos et quelles technos bosser. Et surtout, à toi de choisir avec quel type de client faire des affaires.

Dans le salariat, on attend de toi que tu suives la ligne directrice de la boite, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Quitter un CDI juste parce que l’équipe a décidé de passer sous un langage qui te répugne va être difficile à justifier à tes futurs recruteurs.

Par contre, décider de te spécialiser en React et ne chercher que ce genre de contrat est complètement justifié et justifiable.

Cette liberté te permet de devenir un expert. Elle te permet aussi d’être plus responsable.

De grandes responsabilités impliquent de grands pouvoirs (et non l’inverse)

Mais c’est à double tranchant, notamment juridique : tu t’engages à fournir au client ce que tu as contractualisé avec lui et dans les délais impartis.

Restons lucides…

Être freelance te donne une chance de devenir un professionnel

Et oui, car autant tu n’es pas (encore) un expert dans ton domaine. Autant tu as juste envie de créer des choses avec tes petits doigts.

Peu importe ton parcours, ou d’où tu viens, le freelancing est un excellent moyen de devenir un professionnel.

C’est très facile et peu risqué pour une entreprise d’enrôler un freelance pour une petite mission. Pas de CDD à créer, pas de déclaration URSSAF, juste une petite facture à envoyer à la compta.

Saisis donc cette chance pour te lancer dans un nouveau métier. Ou pour te spécialiser dans ce qui te passionne.

Écoute ton coeur - Grand-mère feuillage

Oh que c’est cucul la praline… Mais dans le fond, n’est-ce pas bien plus motivant de faire ce qui te plaît, ce dont tu es réellement doué ?

Un peu de lucidité dans ce monde de brutes

Cette tirade n’est pas sur les internet pour te faire démissionner en crevant les pneus de ton patron.

Il y a quelques considérations à prendre avant de se jeter à l’eau.

Ça a déjà été développé par des gens bien plus doués que moi, comme cet excellent ebook de Jonathan Path dont je vous recommande fortement la lecture.

Et si vous êtes déjà freelance, mais que vous avez du mal à être payé à hauteur de vos compétences, alors la formation Freelance CAAP est faite pour vous.

Et puis il faut aussi rester à l’écoute des opportunités. Autant une offre complètement folle répondant à tous mes critères draconiens me ferait un jour revenir au salariat. Qui sait ?


Thibaud Duthoit

Thibaud Duthoit, J'aide les startups du web qui lancent leur premier service à rendre réel leur idée et à gagner leurs premiers utilisateurs. Je m'épanouis en Ardèche (07) et travaille donc 100% à distance (et ça marche vraiment bien).

Côté tech, je suis passionné par ce maudit langage que l'on nomme JavaScript ainsi que par cette librairie qui fait le buzz : React. Pour avoir des infos sur mes derniers projets, trouvez mon profil sur LinkedIn et pour échanger avec moi : contact@thibaud-duthoit.fr =D